Dimanche 24 Juin : Jardins Le Nôtre (Château de Versailles)


16 h  : Goûter au Grand Café d’Orléans (Pavillon d’Orléans, accès par la cour des Princes du Château de Versailles)

Visite des Jardins Le Nôtre

20 h 30 : Dîner au restaurant “le Fou du Roi” (6, rue de la Chancellerie, au pied du château)

Visite seule : 30 € (adh. : 25 €)

Goûter – Visite – Dîner : 77 € (adh.: 65 €)

Visite – Dîner : 65 € (adh.: 55 €)

Afin de profiter au mieux de la visite thématique des Jardins Le Nôtre qui débutera après avoir pris un goûter au château de Versailles, il est proposé, en visite libre, non prise en charge par les Lys de France, l’exposition temporaire Jean Cotelle, le peintre des bosquets de Versailles…bien entendu les participants pourront bien préparer la visite en relisant l’ouvrage “Manière de montrer les jardins de Versailles” écrit par Louis XIV

« En sortant du château par le vestibule de la Cour de marbre, on ira sur la terrasse; il faut s’arrêter sur le haut des degrés pour considérer la situation des parterres des pièces d’eau et les fontaines des Cabinets. Il faut ensuite aller droit sur le haut de Latone et faire une pause pour considérer Latone, les lézards, les rampes, les statues, l’allée royale, l’Apollon, le canal, et puis se tourner pour voir le parterre et le château ». Ce conseil touristique est proposé par Louis XIV, lui-même, dans son guide “Manière de montrer les Jardins de Versailles“. Louis XIV aime se promener dans ses jardins “à la française”, sa fierté, oeuvres majeures d’André Le Nôtre, allant à la rencontre de ses jardiniers, parlant avec eux de leur travail. Ces “p’tits” gens aux mains terreuses qu’il affectionne et connaît mieux que ses courtisans dédaigneux.

Dans la tradition romaine du XVIe siècle du lex hortorum, qui consistait à ouvrir à tous certains jardins de villas romaines, Louis XIV rend accessible les Jardins de Versailles. Adolphe Alphand, le père des espaces verts de Paris souligne “En France, il n’existait point, à proprement parler, de promenades publiques avant Louis XIV, sauf quelques plantations irrégulièrement alignées dans l’intérieur ou aux abords des grandes villes”. Les Jardins deviennent des lieux de vie sociale : « se promener consiste à aller voir, à se faire voir et à être vu », la politesse y est de rigueur: « On s’entre-salue sans se connaître ; et les hommes qui sont presque toujours découverts, n’oseraient manquer à saluer les dames, à moins de passer pour incivils ».

(http://ressources.chateauversailles.fr/IMG/pdf/maniere_de_montrer_les_jardins_de_versailles_par_louis_xiv.pdf).http://www.chateauversailles.fr/actualites/expositions/jean-cotelle-1646-1708-jardins-dieux#lexposition

Informations et inscriptions : contact@lys-de-france.org / 06 82 96 73 59