Non classé


16 h 45 visite privée de l’exposition « Visiteurs de Versailles » sous la conduite d’Alexandre MARAL, conservateur Voyageurs français et étrangers, princes et ambassadeurs, artistes, écrivains et philosophes, architectes et savants, touristes du « Grand Tour » , tous sont venus à Versailles, lieu cosmopolite par excellence. Quand certains s’y rendaient à Versailles pour apercevoir le Roi ou solliciter ses faveurs, d’autres...

Lire plus
Samedi 9 décembre : Bal de la Saint-Nicolas

Samedi 9 décembre : Bal de la Saint-Nicolas


Posté par à dimanche, décembre 3, 2017

18 h  : Accueil des invités autour d’un cocktail 18 h 15 : Conte de Noël (réservé aux enfants…sages) 18 h 30 : Récital Florence Guilmault, artiste lyrique 19 h : Dîner dans les salons chauffés du château 22 h 15 : Tirage de la tombola (5 € le billet) 22 h 30 : Arrivée de Saint-Nicolas accompagné de sa bourrique 22 h : Ouverture du bal (2 salons de danse : Rock et valse) 1 h : démonstration Adrien et Justine (Salon rock) Salon valse :...

Lire plus

Mercredi 6 décembre 2017 20 h Conférence   “Honoré d’ESTIENNE d’ORVES, pionnier de la Résistance“ animée par Etienne de MONTETY écrivain, biographe, journaliste en présence de Rose d’ESTIENNE d’ORVES – de BEAUFORT fille d’Honoré d’Estienne d’Orves    Hôtel Kergorlay-Langsdorff Hôtel particulier familial 9, rue de l’Amiral d’Estaing, Paris XVIe (Métro : Iéna) PAF :...

Lire plus

La peinture française du X V I I Ie siècle évoque davantage les raffinements de la fête galante et du portrait que les fastes de la grande peinture religieuse. En dehors de la période du Salon, c’est pourtant dans les églises de Paris que l’on pouvait admirer la peinture contemporaine. Les artistes ne négligèrent donc pas de s’y montrer sous leurs meilleurs pinceaux. Les paroisses et les congrégations qui s’attachaient à rénover les...

Lire plus

Dans ses Mémoires pour l’éducation du Dauphin, Louis XIV accorde une large place aux fêtes et aux divertissements, qui, selon lui, participent de l’art de gouverner. Il faut, pour l’ordinaire de la vie de cour, instaurer « cette société de plaisirs, qui donne aux personnes de la Cour une honnête familiarité avec le souverain, les touche et les charme plus qu’on ne peut dire ». Il faut, pour...

Lire plus