Lys de France - Accueil
 
 

Par ailleurs, je tiens à vous préciser que pour répondre à l’appel de Jean-Paul II et de Sa Sainteté Benoît XVI de promouvoir

 

Programme :

 

20h30 : Concert par le Conservatoire International Paris XVI

21h : Cocktail (avec la participation du Goût de Nice)

22h : Ouverture du Bal

Minuit : Arrivée de St Nicolas et son âme

0h15 : Reprise du Bal


Tenue :
Pour Mesdemoiselles et Mesdames : Robe longue ou Jupe cocktail ;

Pour Messieurs : Nœud papillon avec costume sombre, Smoking ou Uniforme.


Co-voiturages au départ de Paris, Versailles, Boulogne-Billancourt, Neuilly-sur-Seine, Angers, Roanne (Lyon), Clermont-Ferrand, Rennes, Nantes, Rouen, la Vendée, la Mayenne, la Suisse (liste évolutive).

PAF : 45 € (sur place : 55 €)
Etudiants : 35 € (sur place : 45 €)

 Inscriptions : www.lasaintnicolas.org
Co-voiturage, renseignements : 06 82 96 73 59 (Nicolas Chotard,
Président des Lys de France, Fondateur du Bal de la Saint-Nicolas)

 

 

 

 

Pour le concert de Noël, Florence Guilmault, artiste lyrique, accompagné d'un musicien, interprétera les airs classiques 

 

 

 

Dans le cadre du Centenaire de la Grande Guerre et du 70e anniversaire de la Libération de la France, le 24 septembre 2014, le Goût de Nice associé à l'Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale-Paris et l'association Jours d'Histoire ont organisé à l'Ecole Militaire la conférence "On ne passe pas. La défense du Comté de Nice, 1870-1947". Cette rencontre a permis d'aborder un sujet méconnu : comment le Comté de Nice, juste après son rattachement à la France, est-il devenu un enjeu stratégique de la défense du pays. Le colonel Michel Truttmann, fin connaisseur des constructions défensives frontalières du département a fait découvrir la forme et les enjeux des fortifications érigées entre 1870 et les années 1930 (forts, chiuses, casernements d'altitude et bien sûr la Ligne Maginot des Alpes), leur rôle dans les conflits. Leurs traces sont aujourd'hui un précieux patrimoine, encore peu valorisé, mais témoin d'une histoire originale.

 

Siméon MONTROSE (Dédicace)

Cet ouvrage a été rédigé à la suite d’un opuscule sur « Les valeurs de la Marine » paru dans la Revue Défense nationale au printemps 2011 qui rappelait notamment, la nature et la profondeur des liens qui unissent l’Ordre de Malte et la Marine nationale française. Il a par la suite pris forme lors d’échanges au sein de l’Etat-major de la Marine sur « le rôle social de la Marine » mais aussi, dans les forces opérationnelles, à l’exemple des entretiens à bord de la frégate de Grasse, ou encore, au sein d’associations aux liens historiques forts avec la Marine, comme l’Ordre de Malte, la Société Nationale de Sauvetage en Mer ou l’Association pour le développement des œuvres sociales de la Marine, pour n’en citer que quelques-unes. Cette publication qui met notamment en lumière enjeux stratégiques et esprit de service associés aux valeurs des forces armées, est avant tout l’œuvre collective des contributeurs sans lesquels, il n’aurait pu mettre en perspective, avec force, conviction et expérience, les contours d’un sujet d’espérance et d’avenir. Elle a été réalisée avec le soutien de la Revue Défense Nationale en la personne du contre-amiral Jean Dufourcq ainsi que le concours des Peintres officiels de la Marine, grâce à Jean-Louis Goubin, secrétaire général des Peintres officiels de la Marine et directeur de cabinet à l’Académie des Beaux-Arts.

 

David MARMIER (Photographe)

Ancien photographe du Studio Harcourt, il vous proposera de réaliser votre portrait d'art.

 

 

 

 En 1779, le Baron de Breteuil, diplomate de Louis XVI mit fin à une crise grave européenne entre l'empereur Joseph II de Habsbourg, frère de Marie-Antoinette, et le roi Frédéric II de Prusse. En reconnaissance de son rôle pour la paix la Saxe lui offrit une somptueuse table enrichie de pierres semi-précieuses, dite table de Teschen.

 

A la fois table et bijou, elle est considérée par sa forme, ses matériaux et la technique employée, comme l'un des meubles les plus étonnants et les plus extraordinaires de son époque.

 

Aujourd'hui, les besoins de financement pour entretenir le château et les droits de succession obligent le marquis de Breteuil à se séparer de sa "Joconde" estimée à 12,5 M€.

 

Le Musée du Louvre accepterait de l'acquérir sous réserve de récolter le million manquant.  

 

Aussi, les Lys de France et le Bal de la Saint-Nicolas 2014 soutiennent cette opération de sauvegarde du patrimoine français.

 

Pour faire un don : www.tousmecenes.fr avant le 31 janvier 2015.

 


  WebAnalytics
Copyright © 2013 www.lysdefrance.org - Tous droits réservés